visuel d'arrière plan d'ébull

Cinébullition

Ebullition ne se limite pas à la musique mais perpétue une grande lignée cinématographique.

En effet, avant qu'elle ne devienne une salle de concert époustouflante, la salle était occupée par un paisible et antique cinéma : le légendaire LUX. Pour rester fidèle au lieu, la commission cinématographique d'Ebullition vous propose tous les derniers jeudis du mois un film d'auteur, méconnu, oublié ou à revoir.

Les portes ouvrent à 20h et la projection début à 20h30. Entrée libre et Pop corn offert !

Dim 31/10/2021

Le brunch du Hard!

The Burden Remains

 (ch)

I Live In a Society

 (b)

Gratuit avec la carte AG culturel ou le Pass Bienvenue !

POUTRE&TERROIR 2021 - Brunch & Ciné-Concert - Portes 10h30

entrée 30.- membre 25.-


Le brunch du Hard!


Brunch du hard - 10h30 à 11h30 / Ciné-concert à 13h
Brunch & Ciné-concert : 30.- / 25 membres
Ciné-concert seulement: 15.- / 10.- membre

Avant le ciné-concert de The Burden Remains, viens profiter d'un délicieux brunch! De quoi faire le fond.
Le brunch est servi de 10h30 à 11h30. Option vegan disponible.


The Burden Remains


« fluid » est... différent. Peu évident à saisir, il se fraie un chemin dans l'esprit et se faufile dans la conscience. Du post-metal ? Qu'importe, le terme est certainement trop étroit, car « fluid » ne se conforme pas aux attentes que l'on peut vouloir lui imposer ; il est instable, mais complet à sa propre façon ; parfois calme, parfois menaçant et impitoyable – et par moments, le tout devient force brute. Différent, c'est le mot ; dans une autre langue, ses paroles sombrent aux tréfonds de nos pensées, ses sons se font entendre d'une autre manière – « fluid » est quelque chose d'autre.


I Live In a Society



par Maximiliaan Dierickx, Belgique, 26min
Ah Raketkanon... un des derniers groupes à nous avoir fait le plaisir de tout casser à Ebullition en janvier 2020 ! Quel plaisir de les accueillir à nouveau sous un angle différent. Ce documentaire court nous offre une plongée dans la dynamique particulière de cette bande de fou furieux lors de l'enregistrement de leur dernier album RKTKN #3. Tout ceci, sous le regard aiguisé de Maximiliaan Dierickx, talentueux cinéaste de Gent à qui on doit notamment les somptueux clips des tracks Mélody et Anna. Il a reçu pour ce projet le prix du meilleur documentaire au festival de court-métrage de Leuven.